Keynote de l’Apple Watch : jour de vérité pour la Pomme

La Pomme tient lundi soir à 18 heures une conférence de presse pour dévoiler de nouvelles informations sur sa montre intelligente, commercialisée en avril.

aplwatch-hero-tumble-print-3120471-jpg_2755896_652x284

Apple devrait dévoiler ce lundi de nouvelles informations sur sa montre connectée Apple Watch, au cours d’une keynote qui doit débuter à 18 heures (heure de Paris) et que vous pourrez suivre en direct sur Le Point.fr. La montre devrait être commercialisée dès avril, pour un prix de base de 349 dollars (hors taxes, soit probablement 349 euros TTC en France) et un prix maximum autour de 10 000 euros.

Depuis quelques semaines, une polémique frappe la nouvelle star de la Pomme : la montre pourrait être privée de certaines fonctions de santé, ce qui était pourtant annoncé comme son intérêt principal. En effet, certaines applications de collecte des données corporelles sont soumises à autorisation des pouvoirs publics dans de nombreux pays, dont les États-Unis et l’Union européenne… De plus, les capteurs de pression sanguine ou de taux de sucre dans le sang ne seraient pas aussi performants que prévu, en particulier sur les poignets… poilus !

Maturité

Apple prévoirait de vendre plusieurs millions d’unités dans les premiers mois, grâce à son intégration dans l’écosystème Apple et notamment à sa connectivité avec les iPhone et iPad. Toutefois, cet atout pourrait se transformer en handicap : plus de 80 % du marché des smartphones est occupé par Android (Google), avec lequel l’Apple Watch n’est pas compatible. Comme avec l’iPhone pour les smartphones ou avec l’iPad pour les tablettes, le lancement de l’Apple Watch devrait marquer la maturité du marché des montres intelligentes, sur lequel Samsung, LG, Huawei ou encore Sony sont déjà bien installés.

L’Apple Watch sera disponible en deux formats, avec trois collections. La plus emblématique, sur la base des informations déjà publiées par Apple, est la Apple Watch Edition : avec un boîtier en or jaune ou rose de 18 carats, elle sera ornée de cristaux de saphir et proposée avec des bracelets haut de gamme.

iPhone 6s : 2 Go de RAM et carte SIM Apple ?

Les futurs iPhone 6s et iPhone 6s Plus pourraient bien être équipés de 2 Go de RAM et embarquer la fameuse carte SIM estampillée Apple.

À peine quatre mois après l’arrivée de l’iPhone 6 en boutique, des rumeurs en provenance de Taiwan laissaient entendre que la prochaine itération du smartphone d’Apple pourrait finalement marquer le passage aux 2 Go de mémoire vive. L’Apple Watch et l’hypothétique MacBook Air furtif de 12″ ayant pas mal fait parler d’eux, nous n’avions pas eu plus d’informations… jusqu’à aujourd’hui.

Citant une source proche d’Apple qui a déjà fourni des informations fiables par le passé, Apple Insider vient de relancer la rumeur et indique que le passage à 2 Go de RAM serait tout à fait probable puisque l’iPad Air 2 en est déjà équipé. La firme pourrait donc procéder de la même manière qu’elle l’avait fait avec l’iPhone 5 puisque ce dernier avait hérité du giga-octet de RAM juste après la troisième génération d’iPad.

Vers une carte SIM universelle Apple ?
Toujours selon la même source, Apple Insider indique qu’Apple réfléchirait sérieusement à pré-installer sa carte SIM dans son futur smartphone. Cette SIM, qui a été introduite avec les iPad Air 2 et iPad Mini 3 chez nos amis britanniques et américains, permettrait au consommateur d’acheter son iPhone désimlocké et de choisir ensuite tranquillement son opérateur.

Si la solution parait plutôt alléchante d’un point de vue client, puisqu’elle permettrait par exemple de changer à la volée d’opérateur lors d’un voyage à l’étranger, elle laisse perplexe nos chers opérateurs qui s’inquiètent de voir Apple s’immiscer dans leur relation avec les clients. Reste à voir si le discours aura évolué d’ici la sortie de l’iPhone 6s…

Apple Watch: Une future icône de la mode?

HIGH-TECH – Avec sa montre connectée, la firme de Cupertino veut intégrer l’univers de la mode et du luxe…

L’alliance du design et haute technologie sont l’ADN de la marque Apple. Tim Cook et ses équipes vont présenter l’Apple Watch ce lundi lors d’une keynote au Yerba Buena Center à San Francisco. Avec sa montre connectée, Apple se lance dans la wearable technology  (la technologie à porter). Objectif de la marque au long terme? Imposer son nouvel iDevice dans le marché juteux de la mode et du luxe. Explications.

Des bijoux technologiques

L’Apple Watch, placée dans la catégorie des télécommunications, a gagné ce mercredi l’iF Design Gold Award, une sorte d’«oscar du design». Le jury du prestigieux concours de design industriel a jugé que «L’idée de combiner des matériaux classiques tels que le cuir et le métal avec la technologie state-of-the-art pour créer un accessoire de mode très individuel a abouti à un produit agréable offrant une expérience utilisateur globale».

Mode! Le mot est lâché. Le jury a encore estimé que «l’Apple Watchcomposée de chaque petit détail design offre un produit tout à fait extraordinaire. Pour nous, c’est déjà une icône.»

Ce commentaire adu ravirTim Cook et le designer Jony Ive qui veulent imposer la montre Apple comme un bijou, un accessoire fashion.

Des signes forts vers l’univers du luxe

Apple drague en effet le monde de la mode et du luxe. La première présentation de son nouveau  iDevice a eu lieu en pleine Fashion Week, dans le temple mondial des fashionistas, chez Colette.

Pour superviser la distribution de son bijou, la firme de Cupertino a recruté Angela Ahrendts, l’ex-directrice générale de la marque Burberry. Mais aussi Chester Chipperfield, ancien vice-président du Département digital et spécialiste de la vente en ligne, un autre transfuge de la marque britannique.

Le lancement de la montre passe par des publicités dans les magazines de mode comme Vogue et Style. Et depuis quelque temps, Apple invite les rédactrices de mode à ses keynotes, dont l’entrée était jusque-là réservée aux journalistes high-tech.

La course de la wearable technologyest lancée. A l’occasion des Fashion Week, Apple et ses concurrents proposent aux rédactrices de mode de tester leurs produits.

Il se murmure encore que l’Apple Watch pourrait disposer d’un espace dédié dans les prestigieuses Galeries Lafayette à Paris, et qu’Angela Ahrendts envisage de relooker les Apple Store. Autant de signes fort envoyés au monde de la mode et du luxe.

Des collections comme dans la mode

«Lors de la présentation de septembre, Apple a évoqué les multiples bracelets possibles, les modèles sport ou en caoutchouc, mais ils n’ont montré que le bracelet en métal en acier tressé de joailliers. Le modèle typique du vrai marché des montres de luxe. Ils visent clairement un marché haut de gamme», a confié Anh Phan, fondateur du Journal du Geek à LCI.


Apple Watch : un port Lightning caché pour des fonctionnalités supplémentaires

apple-watch-650x365

Des testeurs ont découvert la présence d’un port Lightning sur l’Apple Watch, de quoi proposer des options en plus ?

Le compte à rebours est désormais proche de la fin. C’est lundi que Apple nous dévoilera les derniers détails sur l’Apple Watch, lors d‘une conférence que nous suivrons avec attention, et dont nous ferons un résumé mardi matin.

Des fonctions en plus comme la Pebble Time ?

Mais une info toute fraiche apporte encore du nouveau sur la montre connectée de Apple. Selon le site TechCrunch, l’Apple Watch serait équipée d’un port caché à l’endroit ou l’on connecte le bracelet. Il ressemble à la prise Lightning des iPhone et iPad. Son utilisation serait principalement destinée à effectuer un diagnostic sur la montre. Mais il pourrait très bien s’agir d’un moyen d’y brancher des accessoires supplémentaires.

Techcrunch évoque par exemple un bracelet qui pourrait améliorer les capacités de la montre sur la détection du stress, de la pression sanguine, ou même capter la température, voire même de la pression barométrique. On peut aussi imaginer un bracelet équipé d’une batterie externe supplémentaire.

Réponse lundi soir

Rien ne confirme cependant que ce mystérieux port récemment découvert par les quelques privilégiés qui ont testé la montre sera présent sur la version finale de l’Apple Watch. Réponse de la part de Apple lundi soir, depuis San Francisco.

L’Apple Watch servira aussi de clef de voiture

apple-watch-650x433

Avant sa prochaine Keynote, Apple communique sur les prochaines fonctionnalités de sa Watch. Elle pourrait remplacer les clés de voiture.

Dans la récente interview donnée au quotidien britannique The Telegraph, Tim Cook s’est quelque peu exprimé sur des futures fonctionnalités de l’Apple Watch. De quoi susciter l’émoi des fans de la marque à la pomme avant la prochaine keynote prévue à San Francisco pour le 9 mars.

Une keynote centrée essentiellement sur l’Apple Watch
La prochaine conférence de presse donnée par Apple s’appelle Spring Forward. Sa date du 9 mars, lendemain du passage à l’heure d’été aux Etats-Unis, a sans aucun doute été choisie à dessein car cette conférence de presse devrait être essentiellement centrée sur le sujet de l’Apple Watch et de ses fonctionnalités futures.

On connait déjà son aspect et ses fonctionnalités de base. On sait également que son autonomie sera sans doute suffisante pour un usage quotidien. Mais le directeur général d’Apple a expliqué que la montre connectée se montrera généreuse avec les utilisateurs les plus actifs. En d’autres termes, au travers de ses capteurs d’activité physique, l’Apple Watch récompensera les utilisateurs qui auront une activité sportive régulière en offrant sans doute des crédits App Store ou iTune Store. De quoi donner envie d’être plus actif.

Le système de filtrage des notifications de la montre Apple sera efficace car il permettra de sélectionner avec précision ce qui sera diffusé ou non par l’Apple Watch en fonction de différents modes (normal, réunion, etc.). Il sera aussi possible d’effectuer des achats électroniques directement depuis la montre connectée.

Apple Watch : une clef de voiture à votre poignet
Apple a récemment déposé un brevet de méthode d’ouverture/fermeture/démarrage de voiture avec l’iPhone. Il y a donc fort à parier que cette fonction sera également activable depuis la montre connectée, ce qui la transformera en véritable clef de voiture. Des questions se posent encore sur les futurs accords passés avec les grands constructeurs automobiles ainsi que sur les possibles problèmes liés à l’autonomie de l’Apple Watch, questions qui trouveront peut-être des réponses le 9 mars prochain.

L’iPad Pro repoussé en septembre et doté d’un port USB ?

cams-ipad-pro

Selon le Wall Street Journal, il faudra patienter jusqu’en septembre pour voir Apple présenter l’iPad Pro grand format.

Pour la première fois depuis la sortie du premier iPad, le marché des tablettes tactiles connaît un gros ralentissement. Une croissance sans doute freinée par un manque de nouveautés dans le secteur, ce qui implique que les consommateurs ne renouvellent plus aussi souvent leur matériel.
Pour relancer la mécanique, la firme de Cupertino devrait compter sur son modèle de tablette grand format baptisé « iPad Pro ». Il semble donc plutôt logique que les rumeurs reprennent de plus belle à seulement 4 jours de la Keynote Apple du 9 mars 2015. Mais selon les dernières informations données par le Wall Street Journal, il semblerait qu’il faille attendre encore quelques mois avant de voir l’iPad Pro pointer le bout de son nez.

L’iPad Pro encore repoussé
Jusqu’à aujourd’hui, les rumeurs parlaient d’une sortie au premier trimestre pour l’iPad Pro et fort logiquement, on s’attendait à une présentation en grande pompe pour le début de l’année. Mais Apple ne serait pas encore prêt à lancer sa tablette grand format sur le marché et devrait repousser sa production pour le deuxième semestre 2015.

Si on peut comprendre qu’Apple cherche à peaufiner encore un peu plus son produit avant de la lancer on se demande surtout si ce report n’est pas plutôt stratégique. L’Apple Watch devrait en effet faire une entrée fracassante sur le marché après la Keynote du 9 mars tout comme le tout nouveau modèle de MacBook Air Retina. Apple ne voudrait donc pas sortir tous ses atouts en même temps et garderait l’iPad Pro au chaud.

USB 3.0 pour l’iPad Pro ?
Quoi qu’il en soit, cet éventuel report permettra au moins une chose, continuer à alimenter les nombreuses rumeurs ! La dernière en date, l’ajout d’un port USB 3.0 sur la tablette afin de faire les yeux doux au domaine professionnel.

Un tel ajout serait une première sur un appareil mobile Apple. Reste maintenant à savoir à quoi servira ce port USB et si ce dernier ne sera pas trop bridé, comme on a malheureusement trop l’habitude de le voir chez Apple.

La customisation haute couture de votre iphone 6 signée Connexion d’art

Et si vous rendiez votre Iphone encore plus unique…

c’est maintenant possible grâce à « Connexion d’art ».

Spécialisée dans la customisation haut de gamme, « Connexion d’art » réalise des coques personnalisées avec des matériaux rares de la plus grande qualité.

Gravure sur Or Jaune ou Rose 24 carats, iPhone gainé de crocodile, laissez vous séduire par des univers créatifs et variés.

image

image     image

Il ne vous reste plus qu’à découvrir s’ils seront présent lors de la Fashion Week du 03 au 11 Mars 2015.

Événement incontournable de la haute couture.

http://connexiondart.fr

L’Apple Watch en majesté dans « Vogue »

Après avoir émergé comme une marque alternative, Apple accentue sa montée en gamme. En témoigne sa dernière campagne, déclinée dans le « Vogue » américain de mars.

1097880_lapple-watch-en-majeste-dans-vogue-web-tete-0204190279568

La boucle est bouclée. Et la « premiumisation » d’Apple, marque alternative à ses (tout) débuts, définitivement achevée. Pour accompagner la mise sur le marché, prévue fin mars-début avril, de sa montre connectée Apple Watch, la firme à la pomme s’est en effet offert 12 pages de publicité dans l’édition de mars du « Vogue » américain. A l’arrivée, une campagne sobre signée par TBWA Media Arts Lab (Omnicom), où l’épure de la mise en page souligne le design simple et dépouillé des trois versions présentées (le produit en comporte lui-même 18). Le modèle standard en acier inoxydable, le modèle sport et l’édition Deluxe y posent en majesté.
Facturée 190.000 dollars (soit 169.340 euros) chacune, ces pages de pub publiées dans le magazine de mode le plus pointu de la planète envoient un message d’une simplicité biblique : avec l’Apple Watch, la firme de Tim Cook lance sur le marché un véritable accessoire de luxe plus qu’un simple gadget technologique. Et glisse dans la foulée un pied dans l’univers d’Hermès et de Prada. Le prix du modèle d’entrée de gamme (349 euros) est loin de tutoyer ceux des joailliers de la place Vendôme. Certains modèles peuvent toutefois aller jusqu’à plusieurs milliers de dollars.

Canal de prédilection

Cette démarche de communication s’inscrit dans la droite ligne de la stratégie adoptée dès l’annonce du lancement. Leçon numéro un : jouer la carte de la sélectivité et de la tendance. Déjà, le 1er octobre 2014, les « happy few » de la Fashion Week ont pu découvrir l’Apple Watch en avant-première chez Colette, haut lieu de la branchitude parisienne. Exposée pendant vingt-quatre heures, la montre connectée d’Apple revendique sans complexe les codes du luxe avec ce happening, où le spectacle se déroule autant dans les vitrines que dans le public.

Leçon numéro deux : faire du magazine haut de gamme du groupe Condé Nast son canal de prédilection. Cet automne déjà, le top model chinois Liu Wen présentait l’Apple Watch en couverture du « Vogue » chinois. De son côté, l’édition française a publié dans son édition de mars, une double page consacrée au produit.  « Plus qu’une montre intelligente ou un ordinateur de poignet, une petite révolution réglée à la nanoseconde », décrit l’article avec gourmandise, ajoutant que l’Apple Watch  « n’a pas oublié d’être un bijou de poignet ».

Ce faisant, « Vogue » permet à l’Apple Watch de pénétrer dans un univers dont il était jusqu’alors absent. Tandis que le titre, qui avait déjà mis à l’honneur, sur douze pages, les Google Glass en 2013, entretient son image de magazine en prise avec la modernité et les dernières tendances.

Surtout, de façon plus large, la firme à la pomme enfonce le clou d’une montée en gamme amorcée dès 1998. Pilotée aux Etats-Unis par l’agence TBWA Media Arts Lab, cette « premiumisation » repose moins sur l’inaccessibilité financière typique de cet univers que sur un ensemble de signes. Coloré, disruptif, segmentant, le design conçu par Jony Ive y tient un rôle majeur. Offrant au consommateur le sentiment d’appartenir à une communauté, un univers élitiste et singulier, en écho au slogan « Think different » de 1997.

Apple, première période, est alors loin. Comme l’est sa campagne 1984, conçue à l’occasion du lancement du premier Macintosh. Un spot de soixante secondes réalisé par Ridley Scott y mettait en scène, dans un univers carcéral et oppressant, décliné dans toutes les nuances de gris, une athlète lançant un marteau à la tête du dictateur monopolisant la parole. S’inspirant du « 1984 » de George Orwell, le créatif Nick Clowe installait la marque dans un univers de guerre idéologique, avec une culture alternative en lutte contre les multinationales qui voudraient diriger le monde… Avec la sortie de l’Apple Watch, c’est une nouvelle page qui s’ouvre.

Les Galaxy S6 et S6 Edge en précommande le 26 mars à partir de 709 euros

Samsung France vient de nous annoncer les prix de vente pour les Galaxy S6 et Galaxy S6 Edge. Ils seront disponibles en précommande à partir du 26 mars prochain, à partir de 709 euros pour le Galaxy S6 et 849 euros pour le Galaxy S6 Edge.

Galaxy-S6-prix-630x281

Les prix officiels en France viennent de tomber. Il sera en effet possible de précommander le Galaxy S6 dès le 26 mars prochain à un tarif de 709 euros. L’augmentation est très légère comparé au Galaxy S5 lors de sa sortie qui se monnayait à 680 euros Le Galaxy S6 Edge sera lui aussi en précommande le même jour, à un tarif bien plus élevé puisqu’il faudra débourser 849 euros pour réserver le modèle de 32 Go. Un surcoût de 150 euros donc pour profiter des bords incurvés du Galaxy S6 Edge.

En revanche, nous n’avons pas le prix exact des modèles dotés de 64 et 128 Go de mémoire flash. Si l’on en croit les informations récupérées par le site Sammobile auprès de leurs contacts Samsung présents au MWC, il faudrait débourser à chaque fois 100 euros supplémentaires pour doubler l’espace de stockage. Ce qui nous donnerait donc 809 et 909 euros pour le Galaxy S6 en versions 64 et 128 Go. Pour le Galaxy S6 Edge, ce serait donc 949 et … 1049 euros en versions 64 et 128 Go.

Les Galaxy S6 et Galaxy S6 Edge seront ensuite livrés à partir du 10 avril. Pour ceux qui auront pré-commandé l’un des deux terminaux, Samsung offrira un chargeur à induction dont la valeur est estimée entre 60 et 80 euros.